Blog

À lire aussi

FORMATION

16/04/2020

Pierre-Olivier-Baffrey-SENEQUE-bis.jpeg

Formation Sénéque : Gagner en assurance et en méthode

Administrateur de sa coopérative viticole depuis 2000 et président depuis 2011, Pierre-Olivier Baffrey ressentait malgré son expérience le besoin de monter en compétence.

Il a suivi Seneque en 2019, un cycle de formation en gouvernance pour les administrateurs élus composé de 8 modules de trois jours. Il témoigne que ce parcours lui a permis de gagner en assurance, en méthode et de tisser des liens trés riches avec ses collègues de formation. « Tout futur président devrait suivre cette formation avant de prendre ses fonctions », avance-t-il.

Pourquoi avoir suivi la formation Sénéque en 2019 au bout de huit ans de présidence de votre coopérative ?

J’ai vraiment appris sur le terrain. Installé viticulteur en 1996, j’ai été dés 1998 responsable des jeunes de la coopérative et donc administrateur stagiaire ; puis j’ai continué mon engagement jusqu’à prendre la présidence en 2011.  Mais la présidence est vraiment un autre niveau de responsabilité. C’est une préoccupation quotidienne. J’ai vite ressenti le besoin de me former, pris conscience de mes limites. Prendre la parole en public lors des assemblées générales pour répondre aux questions étaient par exemple un exercice difficile pour moi. Mais le temps me manquait car j’étais jusque-là seul sur l’exploitation. Dés que j’ai pris un salarié à mi-temps, je me suis inscris à la formation Sénéque. Je pouvais plus facilement m’absenter trois jours par mois.

La formation a-t-elle répondu à vos attentes ? Était-ce suffisamment concret ?

Oui, elle a pleinement répondu à mes attentes et même au-delà. Les intervenants sont de trés bon niveau, plusieurs d’entre eux enseignent à l’ESSEC mais ils savent rendre leurs propos très accessibles. Ils s’adaptent très bien à leur public. Personnellement, je m’interrogeais sur ma capacité à m’astreindre à suivre une formation théorique et je me suis senti pourtant très à l’aise. Les intervenants illustrent le contenu de nombreux exemples concrets et proposent des ateliers et des mises en pratique. Ils ont eu des expériences variées et apportent différents angles de vue.

Notre coopérative va d’ailleurs désormais envoyer petit à petit tous les administrateurs en formation. Cela devient essentiel et même indispensable pour tout futur président.

Voyez-vous aujourd’hui les fruits de cette formation ?

Oui, par exemple j’ai pour ma part trouvé des outils trés pratiques pour mieux gérer mon stress et mes émotions lors de mes prises de paroles. Les modules sur le leadership, la vision stratégique et la gestion du changement m’ont également beaucoup apporté. Nous avons souvent naturellement les bonnes intuitions mais en tant que président nous manquons généralement de méthodes, notamment pour appuyer la mise en œuvre de nos décisions. Enfin, je pense aussi au module gestion de crise. Je ne pensais pas en avoir besoin aussi vite... Face à l’épidémie de Covid-19, j’ai pu me raccrocher aux outils concrets présentés lors de la formation pour gérer au mieux cette période difficile. C’est rassurant.

La dimension collective de la formation est-elle importante ?

Oui, les échanges entre collègues de formation sont très riches. Le premier jour, j’étais un peu inquiet de constater que d’autres participants étaient administrateurs de coopératives de beaucoup plus grande dimension que la mienne. J’ai eu peur que nous n’ayons pas grand-chose en commun. Je me suis vite aperçu que les chiffres sont différents mais les problématiques identiques.

Si chacun participe à cette formation dans un esprit d’ouverture et avec humilité, il se créé vraiment une symbiose au sein du groupe. Les échanges d’expériences m’ont beaucoup apporté et j’y repense souvent maintenant lorsque je suis confronté à des situations semblables. Nous sommes d’ailleurs tous restés en lien.

 

À lire aussi

Regards croisés - IA et coopératives agricoles : enjeux et stratégie

« L’IA ne nous remplacera pas … mais une personne utilisant l’IA le fera » : plus qu’une conviction, le moteur de la dynamique de LCA // Solutions +. La mission engagée depuis quelques mois désormais est claire. Dans un monde où l’Intelligence Artificielle (IA) redéfinit le travail et l’industrie, il est essentiel d’accompagner les coopératives agricoles dans cette transition majeure. Florent Varin, Directeur de LCA // Solutions + et François Cazals, Professeur Adjoint à HEC et Directeur de Cazals & Partners, nous livrent leur vision croisée des enjeux que représente l’IA pour le secteur de la coopération agricole et de la stratégie déployée par LCA // Solutions +

Podcast Learning - Parlons climat, le rôle des coopératives agricoles

Léa, nouvellement employée dans une coopérative agricole rencontre différents intervenants du secteur coopératif pour répondre à ses questions sur le climat et les enjeux carbone, donnant ainsi à chaque épisode un regard différent. Décarbonation, neutralité carbone, agroécologie ou agriculture régénératrice… Les invités vous partagent leurs expériences et de nombreux exemples. Cette série de podcasts learning basée sur des témoignages authentiques, sensibilise tous les publics aux enjeux actuels du climat dans le secteur agricole.

Cybèle : parcours d'excellence pour jeunes agriculteurs engagés

Dans un monde agricole en constante évolution, il est essentiel de préparer la prochaine génération d'agriculteurs à devenir des acteurs proactifs au sein de leur communauté. C'est précisément l'objectif du parcours de formation Cybèle : développer et fidéliser une pépinière de jeunes exploitants capables de prendre des responsabilités sur le long terme. Récemment mis en œuvre au sein du Groupe Natup, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marion Demouge, Directrice de la Communication et de l'Engagement Coopératif, sur l’impact et l'efficacité de ce parcours unique.

Rencontre - Regards croisés sur les parcours Aristée et Sénèque

Lorsqu'ils décident de rejoindre les parcours Sénèque et Aristée, Jean-Luc Cade et Sébastien Blot, respectivement Président et Directeur Général de la coopérative Garun-Paysanne, poursuivent une transformation profonde de leurs compétences et de leur vision du leadership. Aujourd’hui encore, ils considèrent ces deux formations comme des tremplins essentiels à leur réussite professionnelle et à la dynamique de leur duo.