Blog

À lire aussi

FORMATION

08/12/2021

1613994811738-copie-e1641225151600-650x455.jpeg

La réalité virtuelle – « Proposer une expérience plus marquante »

Céline Carlu est en charge de la paie, de la formation et des RH au sein du groupe CAL (Coopérative Agricole Lorraine). Elle a accepté de répondre à nos questions et d’aborder sans filtre son parcours, sa vision du partenariat avec LCA // Solutions + mais surtout de partager avec nous ses impressions et son retour d’expérience aprés avoir testé notre outil de réalité virtuelle dédié à la formation aux risques en silo...

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous et sur votre parcours ?

Je suis Céline CARLU. J’ai une licence en management avec option RH.

En 2005, j’effectue un stage au sein du service RH de la coopérative agricole EMC2 et je suis embauchée par la suite pour m’occuper de la formation et de l’audit interne.

En 2012, pour suivre mon époux sur la région de Nancy, je quitte EMC2 et j’intégre le service RH de la Coopérative Agricole Lorraine (CAL). J’y suis en charge de l’agroéquipement (l’activité machinisme de la CAL ainsi que ses filiales machinisme). Mes missions ? Paie et déclarations, accueil des nouveaux embauchés, suivi administratif RH des salariés et formation pour l’ensemble du groupe.

 

Depuis quand travaillez-vous avec LCA // Solutions + et comment qualifieriez-vous ce partenariat ?

 J’ai commencé à travailler en 2005 avec Services Coop de France (ndlr : Services Coop de France est devenu LCA // Solutions + en 2019) quand je travaillais chez EMC2 et c’est un partenariat qui se poursuit aujourd’hui dans le cadre de mes fonctions au sein de la CAL.

A titre d’exemple : pour la premiére fois cette année, nous avons déployé au sein de nos équipes le CQP Agent de Silo avec l’accompagnement de Bénédicte Cardiet.

C’est un partenariat trés agréable : les interlocuteurs de LCA// Solutions + sont trés réactifs et les échanges particuliérement constructifs. Je ne reste jamais sans réponse et c’est trés appréciable.

 

Vous avez eu l’occasion récemment de tester notre outil de réalité virtuelle, dédié aux formations sur les risques en silo. Pouvez-vous partager avec nous votre retour d’expérience ?

C’était une super expérience :  saisissante et trés réelle.

Lors du test, j’ai dû ouvrir une trappe de cellule afin de m’assurer si celle-ci était propre ou non. Je n’avais auparavant jamais vu une cellule d’en haut, et honnêtement c’est trés impressionnant ! J’ai vraiment pu appréhender la profondeur de la cellule et j’ai même ressenti une pointe de vertige. Cela paraît tellement réel que l’expérience en est surprenante.

Précision non négligeable : je n’ai jamais eu de jeu vidéo et malgré cela j’ai été rapidement trés à l’aise avec la prise en main des manettes et je me suis trés vite prise au jeu.

 

Au regard de cette expérience, quels sont selon vous les avantages d’une telle technologie intégrée à une formation dédiée aux risques en silo ?

Ils sont nombreux.

Parmi eux, l’aspect ludique de l’expérience. Selon moi, cela permet aux gens de terrain d’aborder la formation d’une autre maniére : moins théorique et plus orientée pratique.  Grâce à l’outil de réalité virtuelle, chacun peut pratiquer.

Ensuite, son côté trés réaliste permet, en toute sécurité – la formation ainsi menée est réalisée sans risque et sans mise en danger du salarié – de confronter les apprenants à des situations extrêmes qui peuvent malheureusement arriver. La réalité virtuelle a l’avantage de proposer une expérience plus marquante qu’un simple écrit : en formation traditionnelle on reçoit des informations, ici on reçoit des sensations. L’impact est plus fort.

Enfin, grâce à l’outil, les participants peuvent également découvrir et donc mieux anticiper des risques auxquels ils n’ont pas eux-mêmes été confrontés, et auxquels on ne les confronte pas réellement en formation traditionnelle.

Nous envisageons sérieusement l’achat de cette formation (casque de réalité virtuelle + module) :  nous pourrons ainsi réaliser plus réguliérement des rappels sur les risques et maintenir les bonnes pratiques sur le long terme.

 

À lire aussi

Regards croisés - IA et coopératives agricoles : enjeux et stratégie

« L’IA ne nous remplacera pas … mais une personne utilisant l’IA le fera » : plus qu’une conviction, le moteur de la dynamique de LCA // Solutions +. La mission engagée depuis quelques mois désormais est claire. Dans un monde où l’Intelligence Artificielle (IA) redéfinit le travail et l’industrie, il est essentiel d’accompagner les coopératives agricoles dans cette transition majeure. Florent Varin, Directeur de LCA // Solutions + et François Cazals, Professeur Adjoint à HEC et Directeur de Cazals & Partners, nous livrent leur vision croisée des enjeux que représente l’IA pour le secteur de la coopération agricole et de la stratégie déployée par LCA // Solutions +

Podcast Learning - Parlons climat, le rôle des coopératives agricoles

Léa, nouvellement employée dans une coopérative agricole rencontre différents intervenants du secteur coopératif pour répondre à ses questions sur le climat et les enjeux carbone, donnant ainsi à chaque épisode un regard différent. Décarbonation, neutralité carbone, agroécologie ou agriculture régénératrice… Les invités vous partagent leurs expériences et de nombreux exemples. Cette série de podcasts learning basée sur des témoignages authentiques, sensibilise tous les publics aux enjeux actuels du climat dans le secteur agricole.

Cybèle : parcours d'excellence pour jeunes agriculteurs engagés

Dans un monde agricole en constante évolution, il est essentiel de préparer la prochaine génération d'agriculteurs à devenir des acteurs proactifs au sein de leur communauté. C'est précisément l'objectif du parcours de formation Cybèle : développer et fidéliser une pépinière de jeunes exploitants capables de prendre des responsabilités sur le long terme. Récemment mis en œuvre au sein du Groupe Natup, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marion Demouge, Directrice de la Communication et de l'Engagement Coopératif, sur l’impact et l'efficacité de ce parcours unique.

Rencontre - Regards croisés sur les parcours Aristée et Sénèque

Lorsqu'ils décident de rejoindre les parcours Sénèque et Aristée, Jean-Luc Cade et Sébastien Blot, respectivement Président et Directeur Général de la coopérative Garun-Paysanne, poursuivent une transformation profonde de leurs compétences et de leur vision du leadership. Aujourd’hui encore, ils considèrent ces deux formations comme des tremplins essentiels à leur réussite professionnelle et à la dynamique de leur duo.