Blog

À lire aussi

FORMATION

01/09/2016

Fotolia_82044097_XS.jpg

Le Mooc révolutionne la formation

Les Massive Open Online Courses font désormais partie du paysage de la formation. Les entreprises intégrent de plus en plus ces cours en ligne nouvelle génération. Ses atouts, interactivité, flexibilité, réduction des coûts, personnalisation, ont largement de quoi séduire les coopératives.

« Anatomie du bois », « tout connaître de la RSE et du développement durable », « Protéines végétales et innovation », « La compta pour tous »... difficile d’imaginer la variété de sujets couverts par les Moocs ! Ouverts à tous, majoritairement gratuits, ils révolutionnent la manière d’enseigner : Les Moocs s’appuient sur les outils digitaux et les réseaux sociaux pour favoriser les échanges avec l’enseignant animateur et entre apprenants. « Le Mooc, c’est la possibilité de se former où on veut, quand on veut et à son rythme, tout en étant en lien permanent avec une communauté de partage. Chaque participant apprend des autres, en fonction de ses besoins. Cela apporte une flexibilité incomparable et très performante » explique Laetitia Pfeiffer, auteur de l’ouvrage « Mooc, Cooc*. La formation professionnelle à l’heure du digital ».

Plate-forme pédagogique et interactive

Alors comment ça marche ? Un Mooc dure en moyenne de 4 à 6 semaines, avec une date de début et de fin. C’est d’ailleurs ce qui le distingue fondamentalement du e-learning. Le participant s’inscrit en ligne et accède à une plate-forme pédagogique où il trouvera présentations, vidéos d’experts, liens, articles, activités collectives et exercices individuels notés par l’enseignant ou par ses pairs. Ces contenus s’enrichissent donc des échanges informels à l’intérieur d’un espace social fermée, créée pour l’occasion pour des forums, chats, visioconférences, etc., ce qui suppose un minimum de maîtrise des outils. « Lorsqu’il est compatible avec la situation géographique des participants, le présentiel, cours ou partage d’expérience autour d’un café, a toute sa place pour créer du lien », indique Laetitia Pfeiffer. Des quizz permettent de valider les acquis. A l’issue du Mooc, un « badge » est délivré, version digitale du certificat de compétences que le participant peut afficher sur Linkedin par exemple. Certaines formations délivrées par des Moocs sont certifiantes.

Projet de Moocs dédiés aux coopératives

A l’origine créés par des universités nord-américaines pour les étudiants, les Moocs touchent désormais un public composé majoritairement de salariés qui cherchent à développer de nouvelles compétences. « Quand on sait que plus de 50% des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore et que les salariés atteignent leur productivité de croisière 6 à 12 mois après leur arrivée dans l’entreprise, on est en droit de croire que les Moocs ont un bel avenir devant eux »,  analyse Laetitia Pfeiffer, qui ajoute : « Les coopératives se doivent de proposer des Moocs ; le format est particulièrement adapté aux contraintes de l’agriculteur qui est plutôt bien équipé en ordinateur, tablette et smartphone ». Des besoins ont été identifiés par Solutions+. Une plate-forme de Moocs est en projet. Elle proposerait aux adhérents différents modules, initiation aux réseaux sociaux, prévention des risques, déclaration sociale nominative, pénibilité, bureautique... Le Mooc c’est la promesse de former et de transmettre des éléments de sa culture d’entreprise, à des catégories entières de personnes (cadres, opérateurs, adhérents, élus...) en limitant leur immobilisation et les frais classiques induits. En prime, une qualité de formation boostée par la méthode elle-même : l’apprenant, principal acteur, dépasse d’autant plus aisément une difficulté qu’il reçoit à ses questions, non pas une, mais plusieurs réponses individualisées, de l’expert animateur et de ses co-apprenants. En outre le Mooc s’adapte à son niveau en proposant des exercices ou supports supplémentaires si des difficultés sont détectées lors des quizz de contrôle. Au contraire, les parties détectées comme acquises seront moins approfondies. Cette « intelligence » s’appuie sur la collecte et l’analyse de données qui interroge sur la confidentialité et l’accès aux données personnelles.

*Petit glossaire à l’usage du futur utilisateur ...

Il faut distinguer le :

  • Mooc libre, proposé par des établissements comme le Cnam, l’École des Mines, Sciences Po, ou par des universités, à l’initiative par exemple du ministére de l’enseignement supérieur et de la recherche (fun.mooc.fr),
  • et le Mooc d’entreprise, appelée Cooc (C pour « corporate »). Les grands groupes et de plus en plus d’entreprises de taille intermédiaire font appel à des prestataires en ingénierie pédagogique spécialisés dans le digital pour mettre au point ces formations internes et privées.

Enfin le Spoc : (Small Private Online Course), est conçue par une entreprise pour un groupe réduit, un public ciblé.

 

 

À lire aussi

Regards croisés - IA et coopératives agricoles : enjeux et stratégie

« L’IA ne nous remplacera pas … mais une personne utilisant l’IA le fera » : plus qu’une conviction, le moteur de la dynamique de LCA // Solutions +. La mission engagée depuis quelques mois désormais est claire. Dans un monde où l’Intelligence Artificielle (IA) redéfinit le travail et l’industrie, il est essentiel d’accompagner les coopératives agricoles dans cette transition majeure. Florent Varin, Directeur de LCA // Solutions + et François Cazals, Professeur Adjoint à HEC et Directeur de Cazals & Partners, nous livrent leur vision croisée des enjeux que représente l’IA pour le secteur de la coopération agricole et de la stratégie déployée par LCA // Solutions +

Podcast Learning - Parlons climat, le rôle des coopératives agricoles

Léa, nouvellement employée dans une coopérative agricole rencontre différents intervenants du secteur coopératif pour répondre à ses questions sur le climat et les enjeux carbone, donnant ainsi à chaque épisode un regard différent. Décarbonation, neutralité carbone, agroécologie ou agriculture régénératrice… Les invités vous partagent leurs expériences et de nombreux exemples. Cette série de podcasts learning basée sur des témoignages authentiques, sensibilise tous les publics aux enjeux actuels du climat dans le secteur agricole.

Cybèle : parcours d'excellence pour jeunes agriculteurs engagés

Dans un monde agricole en constante évolution, il est essentiel de préparer la prochaine génération d'agriculteurs à devenir des acteurs proactifs au sein de leur communauté. C'est précisément l'objectif du parcours de formation Cybèle : développer et fidéliser une pépinière de jeunes exploitants capables de prendre des responsabilités sur le long terme. Récemment mis en œuvre au sein du Groupe Natup, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marion Demouge, Directrice de la Communication et de l'Engagement Coopératif, sur l’impact et l'efficacité de ce parcours unique.

Rencontre - Regards croisés sur les parcours Aristée et Sénèque

Lorsqu'ils décident de rejoindre les parcours Sénèque et Aristée, Jean-Luc Cade et Sébastien Blot, respectivement Président et Directeur Général de la coopérative Garun-Paysanne, poursuivent une transformation profonde de leurs compétences et de leur vision du leadership. Aujourd’hui encore, ils considèrent ces deux formations comme des tremplins essentiels à leur réussite professionnelle et à la dynamique de leur duo.