Blog

À lire aussi

FORMATION

26/04/2022

Sud-Est-Sebastien-Courtois-2-2-650x453.jpeg

Portrait de Sénéque – Sébastien Courtois

Sébastien Courtois est administrateur au sein de la coopérative laitiére Sodiaal. En janvier dernier, il a rejoint le programme Sénéque, le cycle de formation en gouvernance pour les élus des coopératives agricoles. Deux mois aprés le démarrage de cette expérience unique, il a accepté de revenir avec nous sur son parcours... mais pas seulement ! Rencontre avec un Sénéque 18 particuliérement convaincu...

Et si nous revenions sur votre parcours ? 

Mon parcours, c’est l’histoire d’un exploitant laitier bio devenu administrateur de coopérative parce qu’il s’est pris au jeu et à la dynamique de la coopération agricole. Un parcours qui n’était pas du tout prévu – je ne connaissais rien à la coopération lorsque j’ai débuté – mais je dois avouer que c’est aussi cela qui le rend unique ! Il est une belle illustration de toute la richesse de la coopération.

Mon BAC Pro agricole en poche, j’ai lancé mon exploitation en 2004. Dés 2005, j’ai souhaité rejoindre la coopérative laitiére régionale qui fusionnera 2 ans aprés avec Sodiaal. Mon engagement s’est alors fait croissant : en 2010, j’intégre tout d’abord le conseil de région Sud-Est de Sodiaal. Je rejoins ensuite le pôle sociétaire en 2013 pour finalement intégrer, en 2016, le conseil d’administration de Sodiaal.

La prise de responsabilités est une chose, la capacité à les tenir en est une autre. N’ayant pas du tout le profil d’administrateur à la base, j’ai toujours mis un point d’honneur à être à la hauteur des enjeux que mes différents engagements m’imposaient. Et c’est par la formation – qui a marqué de façon continue mon parcours – que j’ai acquis les bonnes compétences.

Sans-titre-1536x564.png

Quels sont les principaux défis qui vous animent ?

Sans hésiter : défendre notre agriculture française. Des exploitations familiales nombreuses, des territoires d’une richesse et d’une diversité incroyables, une production de qualité au service d’une gastronomie reconnue. Si je peux œuvrer à la défense de toute cette richesse et de toutes ces spécificités, j’aurais atteint une grande partie de mes objectifs ! 

 

Et comment envisagez-vous la suite ? 

Grâce à Sénéque, je me projette déjà sur l’aprés. Et ce qui est clair pour moi, c’est que je souhaite vivement aller encore plus loin dans l’engagement que j’ai dans la coopérative. Cela ne signifie pas forcément que j’ai des objectifs en tête en termes de niveau de responsabilité. Je dirais que cela se joue plutôt autour de mon accomplissement complet dans le rôle que je tiens actuellement.

 

Venons-en justement à Sénéque. Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à rejoindre le parcours ?

Deux raisons me viennent immédiatement à l’esprit : l’évidence tout d’abord. Il m’a semblé en effet essentiel de venir acquérir les compétences que mon rôle d’administrateur de coopérative implique.

Et ensuite, c’est surtout l’envie assortie d’une trés forte curiosité. Chaque année, un administrateur de Sodiaal intégre le parcours Sénéque. Le constat est systématiquement le même : une véritable métamorphose qui se traduit par une vision et une façon d’aborder son rôle trés différentes. Un tel impact, ça aiguise naturellement la curiosité. Et en ce qui me concerne, cela a même constitué un élément moteur dans ma décision de rejoindre le programme.

 

Aprés trois modules au sein du parcours, quelles sont vos attentes par rapport à Sénéque ?

Elles sont assez simples finalement : améliorer mes compétences tout en ouvrant mon réseau de connaissances. Au sein de la promotion, on a la chance d’avoir des niveaux de responsabilités trés similaires et de pouvoir ainsi partager sur nos problématiques. Sénéque, c’est un lieu d’échanges unique qui participe activement à notre évolution. Car j’en suis convaincu : plus on s’ouvre à l’extérieur et plus on est capable de relever la tête du guidon et de prendre de la hauteur. Une prise de hauteur essentielle à nos fonctions.

 

Si vous deviez définir sur la promotion des Sénéque 18 en 3 mots?

Cohésion, dynamisme et convivialité. Mais pour la convivialité, on doit vous le dire à chaque fois, non ?

 

Et pour finir, pourriez-vous nous évoquer votre meilleur moment depuis le début du parcours ? 

Eh bien aprés seulement 3 modules, c’est déjà difficile de ne retenir qu’un seul meilleur moment. Je dirais l’exercice de lancement du parcours tout d’abord : j’ai trouvé cette entrée en matiére géniale ! Ca a immédiatement fait sauter les verrous. La cohésion au sein de la promotion n’en a été que plus rapide.  

Sur un plan trés différent, mais tout aussi mémorable : le module animé par Alessandro BISCACCIANTI (Ingénieur-architecte, titulaire d’un MBA et d’un DBA, il accompagne les Dirigeants et les Comités Exécutifs dans la réflexion et la mise en œuvre d’actions de transformation stratégique et managériale, ndlr). Je devrais d’ailleurs plutôt parler de performance ! Un moment édifiant qui a marqué l’ensemble de la promotion.

Et enfin, tous les moments de convivialité : Sénéque ça se passe pendant les modules mais aussi en dehors.

 

Sa coopérative en bref...

Sans-titre-1-1536x442.png

À lire aussi

Regards croisés - IA et coopératives agricoles : enjeux et stratégie

« L’IA ne nous remplacera pas … mais une personne utilisant l’IA le fera » : plus qu’une conviction, le moteur de la dynamique de LCA // Solutions +. La mission engagée depuis quelques mois désormais est claire. Dans un monde où l’Intelligence Artificielle (IA) redéfinit le travail et l’industrie, il est essentiel d’accompagner les coopératives agricoles dans cette transition majeure. Florent Varin, Directeur de LCA // Solutions + et François Cazals, Professeur Adjoint à HEC et Directeur de Cazals & Partners, nous livrent leur vision croisée des enjeux que représente l’IA pour le secteur de la coopération agricole et de la stratégie déployée par LCA // Solutions +

Podcast Learning - Parlons climat, le rôle des coopératives agricoles

Léa, nouvellement employée dans une coopérative agricole rencontre différents intervenants du secteur coopératif pour répondre à ses questions sur le climat et les enjeux carbone, donnant ainsi à chaque épisode un regard différent. Décarbonation, neutralité carbone, agroécologie ou agriculture régénératrice… Les invités vous partagent leurs expériences et de nombreux exemples. Cette série de podcasts learning basée sur des témoignages authentiques, sensibilise tous les publics aux enjeux actuels du climat dans le secteur agricole.

Cybèle : parcours d'excellence pour jeunes agriculteurs engagés

Dans un monde agricole en constante évolution, il est essentiel de préparer la prochaine génération d'agriculteurs à devenir des acteurs proactifs au sein de leur communauté. C'est précisément l'objectif du parcours de formation Cybèle : développer et fidéliser une pépinière de jeunes exploitants capables de prendre des responsabilités sur le long terme. Récemment mis en œuvre au sein du Groupe Natup, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marion Demouge, Directrice de la Communication et de l'Engagement Coopératif, sur l’impact et l'efficacité de ce parcours unique.

Rencontre - Regards croisés sur les parcours Aristée et Sénèque

Lorsqu'ils décident de rejoindre les parcours Sénèque et Aristée, Jean-Luc Cade et Sébastien Blot, respectivement Président et Directeur Général de la coopérative Garun-Paysanne, poursuivent une transformation profonde de leurs compétences et de leur vision du leadership. Aujourd’hui encore, ils considèrent ces deux formations comme des tremplins essentiels à leur réussite professionnelle et à la dynamique de leur duo.